La Fausse couche

16092016-DSC_0634

Je suis de retour pour vous parlez d’un sujet un peu moins joyeux. La fausse couche spontanée précoce qui à lieu lors du premier trimestre d’un grossesse. C’est un événement plutôt banal si on regarde les statistique. 23 % des grossesses connues d’après mon Gynéco, chiffre qui monte à 50 % des œufs fécondés d’après certaines estimations. Et pourtant, ça reste un tabou pour bien des personnes. Je trouve ça dommage, quand on sait qu’une grossesse sur 4 est touchée.

Il y a peu je suis tombé enceinte. Ce n’était pas spécialement prévu, mais ce fut une agréable surprise, pile avant Noël. On était content et nous avons commencer à nous projeter dans un éventuel avenir à 3. Un mercredi, je suis allée à l’Escalade. J’ai continuer à en faire avec l’accord de mon médecin. Ce n’est pas un problème de grimper enceinte, il faut juste être un peu plus vigilant et à l’écoute de son corps. Ce mercredi là, ce n’était pas ma journée, je me suis luxée la rotule suite à un mauvais appuis.

Le hasard fait, que le même jour, j’ai commencé à avoir des saignements vaginaux. Etant enceinte de 9 SA je me suis un peu inquiétée. J’ai donc été aux urgences le lendemain pour mon genou (je ne pouvais plus marcher) et pour les saignements. Assez rapidement, ils m’ont envoyé vers le gynéco. Là, nous avons fait une écho et nous avons découvert que ma grossesse avait probablement pris fin depuis prés de 3 semaines. Après le choc, nous prenons rendez vous avec le gynéco 2 jours plus tard pour voir si il y a une évolution. Malheureusement, les choses n’ont pas évoluées. L’embryon fait toujours la même taille, et il n’y a pas plus d’activité cardiaque. Le diagnostique est confirmé. La grossesse s’est arrêtée depuis 3 semaines.

Le médecin m’a dit qu’il y avait 3 solutions pour que cette fausse couche se réalise : le curetage (qu’il préféré éviter), les médicaments qui provoquent des contractions de l’utérus ou laisser la nature faire les choses. Nous décidons d’un commun accord d’attendre une semaine et de prendre le médicament si rien ne s’est passé. « Par chance » je n’ai pas eu besoin de prendre de médicaments, et la fausse couche s’est déroulée quelques jours plus tard après une journée de contractions. Mon médecin m’avait prévenue que je perdrais beaucoup de sang. Je n’étais pas prête à ce que ce soit tant que ça. C’est assez impressionnant. Il m’avait aussi dit que ça se passerait en 2 temps. Il y a eu un peu plus de 24h d’écart entre les premiers gros saignement et la sortis du placenta. C’est surprenant. Mais tout va bien maintenant.

Mais cette fausse couche, je la vis bien. Étonnamment bien même. C’est principalement parce qu’on sait qu’une fausse couche à se stade la, c’est le plus souvent du à une aberration chromosomique. Et nous sommes lucides, cet embryon n’était pas viable. Donc il valait mieux que cette grossesse s’arrête là.

Alors oui j’ai pleuré et j’ai été triste les premières heures. Mais la vie est belle et je continue d’en profiter, de sortir et de l’aimer. Par contre, j’ai détesté ce moment aux urgences, où j’ai dit que j’avais probablement fait une fausse couche, et que les infirmières m’ont regardé avec pitié. Que l’urgentiste à glisser un « Quoi, mais ça fait 3 semaines et elle l’a même pas vu ? « . Je n’avais absolument pas besoin de leur pitié. C’est probablement ce qui m’a fait me sentir le moins bien pendant ces quelques jours. La pitié des gens quand on annonce que je viens de faire une fausse couche. Je ne dit pas que c’est toujours facile comme situation à vivre. Mais nous n’avons pas besoin de la pitié des autres. Juste de leur soutien. Alors oui, c’est triste. Mais la vie continue.

 a4253507-1a57-4b8c-937e-ef08cb6c5299

2 thoughts on “La Fausse couche

  1. Tu sais que je ne peux que trop bien comprendre ce que tu as pu ressentir en cette période !
    Effectivement, en général les fausses couches spontanées sont dues à des aberrations chromosomiques, et ce bébé parti spontanément comme ça, ça évite bien des procédures lourdes après (enfin, là aussi tu sais de quoi je parle !)

    Le personnel médical pas toujours bien préparé à parler de ça aux patientes… Je pourrais t’en écrire une encyclopédie ! En tout cas si tu as besoin d’en parler pour évacuer tout ça, n’hésite pas, je sais que ça fait du bien de se lâcher…

    Le bon côté des choses, c’est que vous avez commencé à vous projeter dans une vie à 3 <3 et que peut-être, du coup, vous êtes prêt à faire un mini vous !

    En tout cas je te souhaite que tout rentre dans l'ordre, que ta santé se rétablisse, et que tous tes rêves, qu'ils soient de fonder une famille ou non, se réalisent ! Tu le mérites ma belle!!

    Des bisous !

    1. Merci ! En effet, le personnel médical est mal préparé pour ce genre de situation ! Autant mon gynéco est top, et m’a bien bien dit que ce n’était pas de ma faute. Autant aux urgences c’était un peu différent. J’en ai déjà beaucoup parlé avec mon entourage. Et oui, ça fait un bien fou !

      On s’était déjà projeter dans une vie à 3, mais avec mon boulot c’etait un peu compliqué à envisager. Donc on repart sur nos projets initiaux, ça ne devrait donc pas trop trop tarder !

      Bon courage pour la dernière ligne droite avant l’arrivée de ta princesse. Et je te souhaite aussi que tous tes projets, et rêves se réalisent !

      Des bisous <3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Scroll To Top